Flag FR Flag EN

Le Rock français de 1980 à nos jours pour votre blind test

A l’image du rock anglais ou du rock américain, le rock français a connu des périodes d’âge d’or. Découvrez les rockstars made in France dans notre Blind test Rock français de 1980 à nos jours.

Le rock des années 80, ou l’âge d’or de notre Blind test

Après les premiers rockeurs français des années 50 (les pionniers Boris Vian, Danny Boy ou Line Renaud), les rockeurs des années 60 connaissent un premier âge d’or. C’est l’époque de Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Dick Rivers… mais aussi de rockeurs plus pop comme Serge Gainsbourg, Jacques Dutronc, Nino Ferrer ou Michel Polnareff.

Dans les années 70, on assiste à un scission entre la chanson rock et le rock progressif, le tout submergé par la vague punk.

Nous voici à la période qui commence à nous intéresser, notamment pour notre blind test rock français : les années 80. C’est le deuxième âge d’or : Téléphone, Trust, Bijou, Starshooter… Le rock français est en plein essor. Pour preuve, de nombreux labels indépendants font leur apparition, accompagnés de nombreux fanzines : “New-Wave”, “Hello Happy Taxpayers”, “On est pas des sauvages” et de disquaires spécialisés dans toutes les régions de France.

Le petit écran s’ouvre aussi doucement au rock, avec l’émission “Chorus” d’Antoine de Caunes par exemple, ou “Les enfants du rock” (une émission plus pop culture) animé par Philippe Manoeuvre. Quant à la nuit parisienne, elle accueille tous ces French Rockeurs au Gibus ou au Rose Bonbon pour des concerts rock.

Dans les années 80, le rock français se compose essentiellement de mélodies et textes surréalistes en français. Les influences anglo-saxonnes sont très présentes, notamment avec des riffs de guitare. Les groupes connus de l’époque ? Téléphone, Bijou, Starshooter, Trust, Warning, Stocks…
Au niveau local, des groupes mythiques se forment également : les Rouennais “Dogs”, les Lorrains “Kas Product” ou encore les Rennais “Marquis de Sade”. Problème : ces groupes manquent de visibilité médiatique pour vraiment percer auprès d’un public timide et de maisons de disque un peu frileuses.

Arrive ensuite la vague pop : Niagara avec un rock/pop énergique, Indochine avec une pop synthétique, Alain Bashung avec un rock “intello”... Impossible par ailleurs de ne pas citer Stephan Eicher, les Innocents, les Rita Mitsouko, Bill Deraime, Jean-Patrick Capdevielle, Axel Bauer, Buzy, Patrick Coutin… l’âge d’or on vous dit ! Et tous ces artistes sont à retrouver dans notre quiz musical Rock français !

Blind test rock français : grunge, pop, latino,... le brassage des années 90

Cette nouvelle décennie est très bénéfique au rock français, puisqu’il se diversifie et mêle de multiples origines.

Le rock alternatif devient une vraie spécificité française, entre autres grâce aux labels Bondage Records et Boucherie Productions qui, par leur choix éclectiques, font découvrir au public français les Tétines noires, Frandol, les Wampas…

Puis le rock se mélange enfin à d’autres styles musicaux : musique espagnole, gitane, maghrébine inspirent des groupes existants qui percent enfin : les Rita Mitsouko, les Innocents, les Négresses Vertes...

Noir Désir utilise le grunge dans sa musique et créent des textes plus profonds, tandis que FFF attaque un rock plus funk, une première en France. Même Mylène Farmer se met au rock en 1995 avec la chanson XXL par exemple.

De son côté, Alain Bashung se tourne vers une musique plus électronique, très populaire à la fin des années 90. On commence alors à parler de la “French Touch” pour des groupes de musique électronique s’inspirant de rock et de pop.

Pendant que plusieurs groupes de rock français rencontrent alors un grand succès outre-Manche, Manu Chao mélange rock et musique latine, ce qui fera de lui une figure majeure du genre musical.

Des textes engagés et des revenants : le rock français des années 2000

Au passage au nouveau millénaire, le rock français évolue encore.
La musicalité change, les textes sont plus engagés. A l’instar du groupe Mickey 3D qui se lance dans un folk-rock et porte des messages engagés : ce fût le premier groupe à aborder des sujets comme le réchauffement climatiques.

Les rockeurs français s’inspirent toujours de leurs voisins britanniques, comme Eiffel qui sera influencé par les Pixies ou les Blur, ou Superbus de No Doubt.

Retournement de situation : après avoir abandonné son identité new wave, le groupe Indochine fait son retour après un passage à vide au cours des années 90. Il deviendra d’ailleurs le groupe de rock français ayant vendu le plus d’albums au cours des 10 dernières années. Autre revenant, Axel Bauer nous livre un beau duo avec Zazie. Quant à Louise Attaque, le groupe nous surprend de nouveau avec l’introduction du violon dans le monde du rock.

Après 2005, pour la deuxième moitié des années 2000, une nouvelle scène rock française émerge. C’est le début de Plastiscines ou des BB Brunes.

Comme à la fin des années 90, la fin des années 2000 met en lumière des groupes de rock introduisant la musique électronique : Pony Pony Run Run, Shaka Ponk ou encore Skip the Use. Des groupes qui connaîtront une belle carrière au niveau international et que vous retrouverez dans notre Blind test dédié au rock français, entre 1980 et 2020.

Vague électronique dans le rock français : les années 2010

Comme prévu, la vague électronique déferle sur le rock français.

Phoenix, Kavinsky, Justice, C2C, Breakbot… le rock fait danser les français, au son des rythmes électro et de paroles en anglais. Reconnaîtrez-vous ces chansons et ces artistes dans le quiz musical ?

La critique et les rockeurs “puristes” voient cependant cela d’un bon oeil, estimant que cette nouvelle influence enrichit les créations sans dénaturer la dimension rock’n’roll. En outre, une scène rock underground se développe à vitesse grand V : Frustration, Fuzzy Vox, J.C Satan… les rockeurs français sont diversifiés.

Cette décennie s’achève sur une note positive pour le rock français avec la nomination aux Victoires de la Musique 2010 du groupe Archimède.

Le rock français après 2010 est aussi dans notre blind test

Si le 21ème siècle n’est pas aussi riche pour le rock français, plusieurs groupes se distinguent néanmoins,

C’est le cas de Shaka Ponk, groupe qui ne cesse de faire danser la France, avec un beau mélange de rock, hard-rock, punk, électro et même rap. Citons également Moriarty, un groupe franco-américain créé en 1995 mais qui a sorti un bon album entre rock, country et folk en 2015.

Impossible aussi de passer à côté du groupe belge The Black Box Revelation, influencé par le blues américain, la pop britannique et le rock psychédélique !

Enfin, petite pépite de 2019, Bertrand Belin combine rock et folk, pour chanter des textes critiques, sociaux et politiques. Un artiste délicieux selon la critique, que nous n’avons pas manqué d’intégrer dans notre blind test rock français...

Vous êtes maintenant plus familiers avec l’histoire du rock français, des années 80 à aujourd’hui. Selon Balavoine, “la musique rock ne se juge pas sur la voix, le rock, c’est la sueur”. Cela nous fait dire que “rock n roll is not dead”, qu’en pensez-vous ?

Tags :